Top articles

  • • Le graph dans tous ses états

    12 février 2017 ( #plein la vue )

    Depuis des années, chaque déplacement, chaque voyage est l'occasion d'assouvir l'une de mes multiples passions : la chasse au graph. Je ne parle pas ici de graffiti, mais de la beauté fulgurante que peut, dans ses plus intenses manifestations, revêtir...

  • • Téléréalité, quelle réalité ?

    06 mai 2010 ( #tout y passe )

    S'il n'y a pas de rubrique "télé" sur brouillons de culture, ce n'est pas hasard ou quelconque oubli. Notre télé ne sert qu'en écran, support de DVD. A tel point que, quand un neveu débarque, on s'empêtre sans succès à trouver une chaîne qui fonctionne...

  • • Révisionnismes

    01 mai 2010 ( #sur grand écran )

    Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il souffle en ce moment, dans le cinéma français, un curieux vent de révisionnisme. Il y a quelques semaines, "L'autre Dumas", dont le sujet -les rapports tumultueux entre Dumas et son "nègre" attitré- avait...

  • • Points à la ligne

    04 mai 2010 ( #des livres et des hommes )

    Une personnalité forte, qui transparaît au gré des interviews. Une plume régulièrement classée, depuis quelques années déjà, parmi les révélations littéraires. Tout semblait à priori réuni pour que j'aime le dernier livre de Marie N'Diaye, couronné par...

  • • Le vent se lève : un dessin animé irresponsable et glauque

    19 février 2014 ( #sur grand écran )

    Dire du mal des films d'animation japonais en général et de Hayao Miyazaki en particulier n'est pas particulièrement "tendance". Aussi que l'on s'apprête, dans les lignes qui suivent, à un double blasphème. Bien que plastiquement superbe, "Le vent se...

  • • Linda Maria Baros : Eclats de rire au bord du gouffre

    31 janvier 2014 ( #peau&cie )

    Certains poètes demeurent longtemps dans la catégorie "à suivre" avant que de trouver leurs marques. D'autres, au contraire, imposent d'emblée un univers dès leurs premières incursions littéraires. Linda Maria Baros appartient à cette espèce rare. D'une...

  • • Tronchet (1) cinquante nuances d'humour noir

    31 octobre 2013 ( #avec ou sans bulles )

    S'il pratique également avec bonheur l'humour absurde, sa déclinaison des nuances les plus subtiles de l'humour noir singularise les albums de Tronchet. Acide, grinçant, doux-amer ou jusqu'auboutiste, du simple grain de sable à l'arme de destruction massive,...

  • • Ken Bruen, faux prophète ou grand de la série noire ?

    19 octobre 2013 ( #polar pour l'art )

    Un auteur de série noire made in Irlande, voici qui ne peut qu'intriguer et exciter tout polarophile digne de ce nom. Pourtant, ma première pinte de Ken Bruen fut une demi-déception. Un privé (ou un flic) alcoolique et cocainomane, dont les erreurs de...

  • • Jean-Pierre Como : le jazz-hero du boléro

    27 septembre 2013 ( #polyphonies )

    Sensuel, charnel, infiniment gouleyant, "Boléro" de Jean-Pierre Como est un album qui se savoure sans retenue. Sixun, dont il fut le claviériste attitré, avait démontré qu'on pouvait s'aventurer très loin dans la fusion et dans l'expérimental tout en...

  • • Printemps noir pour les bédéphiles

    15 avril 2013 ( #avec ou sans bulles )

    L'annonce du décès de Comès et de Fred fut un raz-de-marée émotionnel. Un peu comme si je venais de perdre deux amis, voire deux personnes de la famille. Le cousin préféré, parfois perdu de vue et le grand frère. L'importance revêtue par Fred dans mon...

  • • Comès et Fred : requiescat in Pace

    15 avril 2013 ( #hommages ! )

    A moins d'un mois de distance, deux astres de la galaxie du neuvième art se sont éteints. Didier Comès, le créateur de "Silence" et de 'La Belette". Et Fred, l'homme qui inventa "Philémon" et "Le Petit Cirque". Un choc pour tous les amoureux de la BD...

  • • Salvador Dali, incontrôlable et incontournable

    19 mars 2013 ( #plein la vue )

    Que reste-t-il de Salvador Dali, deux décennies après sa mort ? Un trésor pictural immense. Telle est la réponse imparable que nous apporte la remarquable exposition du centre Georges Pompidou. Génie de la surenchère médiatique, bateleur chamarré poussant...

  • • La nouvelle donne du jazz français (1) Franck Avitabile : quand le bebop tutoie Chopin

    10 février 2013 ( #polyphonies )

    Le jazz constamment se réinvente, bien au delà de l'habituel cénacle d'initiés. Et demeure, indépendamment des modes, l'une des musiques actuelles les plus fertiles en émotions. Peut-être parce qu'elle sait s'adapter rapidement au plus vif de la modernité...

  • • Ma vérité sur "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert"

    29 novembre 2012 ( #des livres et des hommes )

    Impatience et excitation : un livre allait enfin me sortir de mes a priori. La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker. Deux prix : l’Académie Française (pas moins !) et le Prix Goncourt des Lycéens. Best seller de la rentrée, et pourtant un...

  • • Salon du livre, sacre ou pacte ?

    03 avril 2012 ( #tout y passe )

    Dimanche 18 mars après-midi. Humeur à me perdre dans la foule, à m'abrutir du bruit des autres. De leur agitation. Une humeur idéale pour le Salon du livre. Plus de 10 ans, depuis ma dernière visite. En dépit de mon amour pour l'univers livresque, fût-il...

  • • Tigran Hamasyan : le tigre arménien du jazz

    25 mars 2012 ( #spectacle... vivant ! )

    A vingt-quatre ans, Tigran Hamasyan n'est déjà plus le nouveau prodige de la planète jazz, mais d'ores et déjà une valeur sûre. A deux ans naît son amour du piano. A sept sa passion du jazz. A treize, Chic Corea, Avishai Cohen, Jeff Ballard commencent...

  • • La Scaphandrière, rencontre au sommet !

    07 mars 2012 ( #spectacle... vivant ! )

    Si certaines rencontres artistiques ressemblent à des mariages forcés, d'autres en revanche s'imposent rapidement comme des évidences. Tel est le cas de celle qui présida à la création de la pièce "La Scaphandrière". Ici, les spécificités de chacun (auteur,...

  • • Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves

    11 février 2012 ( #avec ou sans bulles )

    Imaginez un humour à mi-chemin entre Kafka, Ionesco et Lewis Carroll, boosté par des visions paranoïaques que n'eût point reniées un Philippe K.Dick. Aucun doute, vous tenez entre les mains un album de "Julius Corentin Acquefacques, prisonnier des rêves"....

  • • Aki Kaurismäki : la tendresse des maudits

    22 janvier 2012 ( #sur grand écran )

    Loin des effets de mode et des bons sentiments, lesquels trop souvent engendrent la mièvrerie, Aki Kaurismaki, avec "Le Havre" redonne aux sans-papiers une dignité cinématographique perdue. Beaucoup de cinéastes, parce qu'ils veulent dire des choses,...

  • • Le choc Chuck Palahniuk

    09 janvier 2012 ( #des livres et des hommes )

    1999 : un choc ébranle la planète Hollywood et assoit définitivement l'un des grands du cinéma d'aujourd'hui. "Fight club" de David Fincher. Politiquement incorrect, joyeusement nihiliste et terriblement percutant dans son propos, porté par des acteurs...

  • • Drive : une série noire en apesanteur

    24 octobre 2011 ( #sur grand écran )

    Si les geeks ont donné à la trilogie des "Pusher"- sur les milieux danois de la criminalité -un statut d'œuvre culte, si "Le guerrier silencieux" et "Bronson", encensés par la critique ont joui d'un remarquable succès d'estime, le nom de Nicolas Winding...

  • • Gérard Garouste : la cruauté ludique

    14 octobre 2011 ( #plein la vue )

    Si Gérard Garouste devait se revendiquer d'une famille picturale, sans doute serait-ce celle, peu fréquentée (parce qu'infréquentable/inconfortable) qui vit naître Goya ou Roland Topor, pour n'en citer que les plus célèbres éléments. Qui ne tente pas...

  • • Trois ténors du jazz libanais 2) Rabih Abou-Khalil

    04 octobre 2011 ( #polyphonies )

    Né en 1957 à Beyrouth, Rabih Abou-Khalil s'exile en 1978 à Munich. Pour cause de guerre civile. Au Liban, il a étudié la musique arabe et orientale. En Allemagne, il s'initie à la flûte traversière. Même si son instrument de prédilection demeure l'oud,...

  • • Blake Edwards : tueur à gags ou grand cinéaste ?

    26 septembre 2011 ( #brèves de culture )

    Blake Edwards aurait pu être considéré comme l'équivalent d'un Cukor, d'un Minnelli ou d'un Billy Wilder. Il en avait assurément l'étoffe. On peut dès lors se demander pourquoi sa place demeure, aux yeux de bien des cinéphiles, plus proche d'un Jerry...

  • • Cranach et son temps

    14 mai 2011 ( #plein la vue )

    Je possédais de Cranach une ignorance quasi-parfaite. À peine quelques nus élégants, femmes de haute stature aux poitrines nubiles, reproduites mille et une fois, qu'analphabète dans ce registre, j'avais cru être la marque de son style. L'exposition "Cranach...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>