Top articles

  • • Julien Beneyton : peindre vrai

    11 mars 2011 ( #plein la vue )

    Julien Beneyton peint vrai. Sans se laisser happer par les sirènes de l'hyperréalisme qui, passé l'effet de surprise - est-ce une photo ou un tableau ? - se révèlerait rapidement un brillant mais vain exercice de style. Sans sacrifier aux dieux de l'abstraction,...

  • • Livres en bref : Mon oncle Benjamin, à lire et à relire

    24 février 2011 ( #brèves de culture )

    Il faut lire ou relire "Mon oncle Benjamin" de Claude Tillier (Le Serpent à plumes). Un roman étonnant, surprenant, détonant à chaque page. Savoureusement indispensable. Un brûlot anarchiste d'une belle vigueur, dont le film de Molinaro (en dépit d'un...

  • • Ciné en bref : et c'est ainsi qu'Hitchcock est grand…

    20 février 2011 ( #brèves de culture )

    La rétrospective Hitchcock continue jusqu'au 28 février. Où ça ? À la Cinémathèque. Voir le programme ICI . Une manifestation qui encourage tous les grands magasins et les éditeurs vidéos à ressortir du placard tous ses films. Et nombre de salles de cinéma...

  • • Van Hamme 3) du Chninkel à Largo Winch

    13 février 2011 ( #avec ou sans bulles )

    Comme Gaston Leroux, Van Hamme est un "ogre" littéraire, un infatigable raconteur d'histoires, enchaînant les scénarios les plus explosifs avec un bel appétit. En 86, alors que les séries XIII et Thorgal tournent à plein régime, ce stakhanoviste effréné...

  • • Van Hamme 2) XIII, le roman-feuilleton du XXIème siècle

    11 février 2011 ( #avec ou sans bulles )

    L'immense succès rencontré par Thorgal ne met pas pour autant Van Hamme à l'abri des revers. Il en connaîtra un sanglant avec la série Arlequin (dessinée par Dany). Trop sophistiquée pour les jeunes lecteurs. Pas assez pour un public plus adulte. Mais...

  • • Ciné en bref : Tron l'héritage, une séquelle qui prend l'eau…

    01 février 2011 ( #brèves de culture )

    Offrir une suite, près de trente ans après, à un film qui avait, visuellement et techniquement vingt ans d'avance sur son époque est une fausse bonne idée. Car c'est prendre le risque d'avoir une dizaine d'années de retard ! Tron l'héritage (sortie en...

  • • Livres en bref : Citizen Sidel, Charyn en état de grâce

    28 janvier 2011 ( #brèves de culture )

    Peuplée de personnages haut en couleur, à commencer par son héros lui-même, drôle, intelligente, insolente, la saga Isaac Sidel ne se raconte pas. Elle se savoure à chaque page. Quelque part entre les films de Pagnol et les livres de Rabelais. Loin de...

  • • Ciné en bref : another year, une autre fois…

    24 janvier 2011 ( #brèves de culture )

    "Another Year" contient, il est vrai de purs moments de cinéma. Est joué, je n'en disconviens pas, par des acteurs stupéfiants. Il est, certes, tout à l'honneur de Mike Leigh de porter le regard sur des générations -la précinquantaine et la pré ou post...

  • • La tempête : quand souffle l'esprit

    14 octobre 2010 ( #spectacle... vivant ! )

    Somptueuse bacchanale de mots, de rires, d'images et d'émotions que celle à laquelle nous convie Georges Lavaudant. Vision d'un metteur en scène qui fait briller Shakespeare de tous ses feux. "La Tempête" et "Le songe d'une nuit d'été" occupent une place...

  • • Fred Vargas, l'exception française

    26 septembre 2010 ( #polar pour l'art )

    Si l'on évoque parfois les "grandes dames du roman policier", il est rare que l'expression s'applique à un auteur français. Dans un monde quasi exclusivement masculin, Fred Vargas fait figure d'exception. Fort heureusement, là ne se limite pas sa spécificité....

  • • Octopus de Decouflé

    15 janvier 2011 ( #spectacle... vivant ! )

    Octopus de Decouflé. Magistral spectacle où beauté, inventivité et exigence s'accordent avec plaisir, ludisme, jubilation. Magistral et accessible. Du spectacle bien vivant ! Viscéral... Octopus aux multiples facettes. Tentaculaires, audacieux. Decouflé...

  • • V pour Vendetta (et C pour Chef d'Œuvre)

    19 septembre 2010 ( #avec ou sans bulles )

    Il y a les bandes dessinées que l'on aime. Et puis il y a "V pour Vendetta". Une de ces œuvres, tous genres confondus, qui s'ancrent profondément dans le subconscient et y opèrent quelquefois des mutations radicales. Somptueuse uchronie qui bouleverse...

  • • Lubitsch à la cinémathèque, un cinéma nommé désir

    07 septembre 2010 ( #sur grand écran )

    Pénélope Cruz et Malcolm McDowell sur fond noir, yeux plantés dans les nôtres. Cernés d'un halo contrasté de lumières, de couleurs... suggestions d'ambiances et d'univers. Des affiches disséminées dans les couloirs du métro parisien depuis la rentrée....

  • • Bénier-Bürckel, l'infréquentable

    04 janvier 2011 ( #des livres et des hommes )

    Certaines œuvres ne sauraient être partagées avec tous. Sombres, fortes et cruelles. Choquantes, dérangeantes. Si tordues, si exigeantes qu'elles peuvent vous lier d'une amitié indissoluble à quelqu'un qui la vénère. Ou être à l'origine d'un clash relationnel...

  • • Cabral et Césaire, mobilisateurs d'espérances

    15 août 2010 ( #peau&cie )

    Feu Robert Laffont définissait Tristan Cabral comme un "mobilisateur d'espérances". Une expression qui eût convenu comme un gant à un autre poète d'envergure, Aimé Césaire. Si de Tristan Cabral, j'avais lu presque toute l'oeuvre, ma connaissance d'Aimé...

  • • La merditude des choses

    29 juillet 2010 ( #sur grand écran )

    Quand on songe au cinéma belge, on pense essentiellement aux metteurs en scène wallons, autrement dit de langue française. Des réalisateurs de l'envergure de Jaco Van Dormael (Le huitième jour). De Martin Provost (Séraphine). De Benoît Mariage (Les convoyeurs...

  • • À bout portant : le film que l'on n'attendait plus…

    21 décembre 2010 ( #sur grand écran )

    Entrer dans la salle en traînant le pas. En sortir essoré, radieux, enthousiaste. Une telle aventure, infiniment rare, m'advint en allant voir "À bout portant". Improbable qu'un film français vous fasse monter l'adrénaline autant que quatre épisodes de...

  • • L'expo DÉ-CRI-ÉE qui fait MUNCH !

    15 juillet 2010 ( #plein la vue )

    Soyons honnête : comme beaucoup de mes contemporains hexagonaux, du peintre norvégien Munch, je ne connaissais essentiellement que "Le cri". Du moins le croyais-je jusqu'alors. En vérité, nombre d'œuvres m'étaient connues sans que j'eusse pu en nommer...

  • • Van Hamme, Gaston Leroux du neuvième art. 1) d'Epoxy à Thorgal

    10 décembre 2010 ( #avec ou sans bulles )

    Il est rare, en bande dessinée, que le nom du scénariste prévale sur celui du dessinateur. SI l'on excepte l'immense Goscinny , l'image en BD, à l'instar du cinéma, semble prévaloir sur le texte. Astérix, Lucky Luke ou Iznogoud. Thorgal, XIII ou Largo...

  • • du RAP intelligent et ludique (1) : hardcores et conscients

    03 juillet 2010 ( #polyphonies )

    Il est dans le monde du hip hop deux légendes urbaines qui ont la peau dure. Elles sont souvent, fort paradoxalement, véhiculées par ses acteurs mêmes. La première est "le rap, c'était mieux avant !". La seconde consiste à affirmer, péremptoirement, que...

  • • du RAP intelligent et ludique : appelés à régner (2)

    22 juillet 2010 ( #polyphonies )

    Monkey B. est un cas à part. Maîtrise parfaite de la langue, se risquant même parfois à des envolées lyriques, le groupe rennais se distingue par la diversité de ses thèmes, sa façon bien particulière de passer d'un sujet grave et profond à la légèreté...

  • • Michael Connely : humain, trop humain

    09 juillet 2010 ( #polar pour l'art )

    L'éclectisme engendre parfois de lancinantes frustrations. Il est un domaine dans lequel mettre à jour ses lectures décourage le plus boulimique des lecteurs. Je veux parler du roman policier. Difficile, voire impossible d'explorer toutes les nouvelles...

  • • Aribaud et Norac, poètes de l'intense

    21 juin 2010 ( #peau&cie )

    Deux écritures vertigineuses, qui vous prennent au cœur et aux tripes. Vous interpellent, vous happent, vous empoignent dans un grand huit émotionnel d'une prodigieuse intensité. Deux plumes d'aujourd'hui, qui taillent dans la chair des mots à grands...

  • • "Dans ses yeux" : en plein cœur !

    06 juin 2010 ( #sur grand écran )

    Clamer les nobles sentiments à grands renforts de redondances lacrymales constitue, à n'en pas douter, la marque de fabrique d'un certain cinéma. Cependant, je me garde bien de juger, ou de me voiler la face : lorsque c'est bien fait, je marche. Voire...

  • • Méfiez-vous des grands méchants "classiques"

    24 mai 2010 ( #des livres et des hommes )

    "Quand j'entends le mot "culture", je sors mon revolver". On devrait toujours avoir présent à l'esprit cette phrase de Hanns Johst, "le barde de la SS". Ce délicat aphorisme serait à l'origine « Wenn ich Kultur höre... entsichere ich meinen Browning »...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>