• Octopus de Decouflé

Publié le par brouillons-de-culture.fr

 

Octopus de Decouflé. Magistral spectacle où beauté, inventivité et exigence s'accordent avec plaisir, ludisme, jubilation. Magistral et accessible. Du spectacle bien vivant ! Viscéral... Octopus aux multiples facettes. Tentaculaires, audacieux.

 

Decouflé a préféré créer son spectacle "comme on fait des disques rock, avec plusieurs morceaux, plutôt qu'une sorte d'opéra d'un seul tenant". Des formats courts, jalousieShiva pashélas tiqueboîte noiresquelettesl'argothique, talons aiguilles, boléro...  où alternent, duo, solo,trio, quatuor... "octo" avec ses 8 danseurs tout en grâce, en sensualité, en énergie. Octopus, un explosif mélange de genres chorégraphiques, qui trouve son apothéose dans le Boléro dédicacé à Maurice Béjart.

 

Octopus, c'est aussi un foisonnement de formes, de genres artistiques... Danse, musique et vidéo s'entrelacent sans octopus-decoufle.jpgjamais se court-circuiter. La chorégraphie est portée par les notes inspirées de Labyala Nosfell et Pierre Le Bourgeois, créations originales interprétées en direct par ces 2 musiciens. La vidéo fonctionne comme un neuvième danseur, ou un musicien surgi d'un autre univers. Un spectacle ponctué d'extraits poétiques, comme "Hermétiquement ouvert" de Gherasim Luca, interprété avec superbe par l'une des danseuses.

 

Decouflé réussit le pari des paradoxes. Tant dans la matière dont il tisse ses mini-chorégraphies, que dans le déploiement de son art. Ruptures sans cassure. Emotion et joie charnelle. Une maîtrise tout en souplesse.

 

Au théâtre de Chaillot jusqu'au 4 février 2011. Pour en savoir plus sur la distribution, les informations pratiques... se rendre ici !

 

 

Gracia Bejjani-Perrot

 

Publié dans spectacle... vivant !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article