• Je hais la musique.

Publié le par brouillons-de-culture.fr

Bosch18.jpgJe hais la musique. La musique que j'aime tant. Devoir subir ce bruit de fond que devient la musique, quand elle n'est pas écoutée. D'espace en espace, la même poursuite infernale, seul le rythme change. Harcèlement permanent que ce fond sonore.

Fond sonore.

Quoi de plus laid qu'un tel concept ? Quel fond ?

Pour parfaire le tableau, des écrans à présent.

Que de restaurants, de lieux publics... où les télévisions -grand écran SVP, ultra Ensor_OK.gifplat- diffusent clips ou films. Des images défilent sans texte, sans voix, puisque la musique s'acharne en parallèle. Cinéma muet façon XXI° siècle. Ni radio, ni télévision, mais des engins à fabriquer du bruit, des  formes. Partout, sans relâche. Je hais la musique. Rejet épidermique qui me submerge de violence.

fussli_silence.jpg

Tout pour que le regard ne rencontre jamais le silence ; pour que les oreilles ne se reposent guère. Au point de s'étonner quand résonnent nos voix dans un restaurant aphone. Devenus fantômes à nous-mêmes tant nos sens sont saturés...

Illustrations :
© Bosch

© Ensor
© Fussli

Gracia Bejjani-Perrot

Publié dans tout y passe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie Orio 09/03/2011 13:52


Je suis tout à fait d'accord; Il y a une saturation permanente de tous les sens vers un non sens général. Je m'en aperçois d'autant plus que je viens de passer 10 jours dans le silence total, la
seule façon de retrouver le langage du corps celui d'avant le langage.